Hôpital Régional de Ngaoundéré : Amélioration de la relation soignant-soigné

« Je me sens en sécurité ici depuis qu’on a interné mon enfant en pédiatrie. Et le service ici est accueillant, je suis fière de la qualité de service ». Ces propos sont de Maïmounatou, patiente dont l’enfant a été hospitalisé depuis deux jours.

Crédit photo: HRN

En effet l’hôpital régional de Ngaoundéré a connu une hausse de fréquentation dans les consultations et soins. Cette embellie est l’œuvre du grand staff du directeur et le personnel soignant de l’hôpital régional de Ngaoundéré qui prennent soin des patients dans cette grande structure hospitalière pour laquelle ils ont prêté le serment d’hypocrate. C’est ainsi que les populations de la ville n’ont pas hésité d’exprimer leur satisfaction face à ces efforts qui au jour le jour apportent un nouveau visage et la qualité de service offert à la population.

Crédit photo: HRN

Les patients sont fiers de la qualité de travail opéré par le personnel de l’hôpital régional de Ngaoundéré. Maïmounatou, mère et garde malade dit comment l’accueil a été chaleureuse à son arrivée et apprécie la haute sécurité qui existe à l’hôpital régional de Ngaoundéré :

« Je me sens en sécurité ici depuis qu’on a interné mon enfant en pédiatrie, de plus les personnels sont accueillants contrairement à une certaine période où l’accueil laissait à désirer je penser qu’il y a eu un travail entre le staff administratif et le personnel soignant franchement, je suis fière de la qualité de service. Depuis l’entrée jusqu’à dans les différents services il y’a la sécurité et là je ne peux que remercier les administrateurs de cet hôpital pour leurs œuvres ».

Crédit photo: HRN

Une autre patiente se focalise sur la propreté de l’hôpital, qui est un autre élément qui contribue au rétablissement rapide du malade :

« Chaque matin un agent d’entretien bien équipé en plus, viens faire le nettoyage et je pense même que la propreté est un facteur important dans la guérison de nos proches que nous amenons ici pour un traitement cela nous plait beaucoup »,

affirme Hadja Mariama.

Les commerçants à leur tour témoignent le bon traitement du personnel et l’ordre qui existe au sein de cette formation sanitaire. Almata Hamagoro, vendeuse d’arachide exprime sa gratitude :

« Autre fois il y avait de l’anarchie a l’entrée même de l’hôpital régional de Ngaoundéré et on se discutait la route même avec les motos taximen mais maintenant vous-mêmes vous constatez que l’autorité hospitalier a construit des boutiques pour que nous vendons des aliments sains et dans une propreté absolue et tout a côté nous bénéficions des agents de sécurité qui vont vraiment leur travail. ».