Le Mot du Directeur

L’Hôpital Régional de Ngaoundéré (HRN) est une institution publique en pleine mue comme le Ministère de la Santé Publique, lui-même. Depuis notre prise de fonction, l’une de nos priorités est celle d’assainir le milieu pour que la confiance revienne, non seulement auprès du personnel, mais également des patients. A ce titre, des actions pertinentes sont en train d’être prises, au fur et à mesure de notre avancée vers l’amélioration  des conditions de travail et du plateau technique chers au Ministre de la Santé Publique.

A titre d’illustrations, sur le plan financier, nous avons revu à la hausse les subsides qui reviennent aux personnels à hauteur de 10 % soit 40 % des recettes mensuelles de l’hôpital, conformément aux textes de la Performance Based Financing (Performance Basée sur les Résultats). En ce qui concerne la propreté à l’hôpital, nous avons lancé une grande campagne d’hygiène et d’assainissement (augmentant ainsi le taux de fréquentation)  qui porte également ses fruits en termes de recettes. Car depuis notre arrivée, ces dernières ont augmenté d’environ 17 %. « Performance jamais atteinte par cette structure depuis 15 ans qu’il est dans la Formation » nous dit le Régisseur des recettes. Et enfin, nous sommes sur la voie de revoir tout le cadre règlementaire qui va concourir à nous guider. Le Comité de Gestion (COGE) est en cours de faire peau neuve, le comité d‘hémovigilance et de la transfusion sanguine et le service d’accueil et de l’orientation ont été créés, le comité d’hygiène et de sécurité a été réactualisé… etc.

Voilà en quelques mots ce que j’apporte pour votre lumière. Je vous remercie ainsi que tous nos usagers et notre hiérarchie qui a bien voulue nous confier cette lourde tâche. Vous êtes les bienvenus à l’Hôpital Régional de Ngaoundéré.